Soutien

Guide de simulation pour Ansys Mechanical (MAPDL) dans la grappe de calcul de CAO

Exécution d’Ansys Mechanical APDL 2022 R1 au moyen du programmateur de tâches LSF (ligne de commande, sans interface graphique) Vous trouverez de plus amples informations à propos du programmateur de tâches LSF (Load Share Facility) de CMC ici. La grappe de calcul de CAO de CMC consiste en quatre nœuds de connexion nommés uwlogin*; huit nœuds de simulations nommés uwmhpc*; et deux nœuds de gestion nommés uwlsfm*. Vous pouvez également obtenir la liste des nœuds au moyen de la commande lshosts.

Figure 1 : Nœuds dans la grappe de calcul de CAD

Lorsque vous exécutez une simulation sur la grappe, vous soumettez votre demande de simulation à une file d’attente LSF. Le programmateur de tâches tente alors d’affecter le matériel souhaité (cœurs de processeur et mémoire vive) à votre simulation. Utilisez la commande bqueues pour connaître les noms des files d’attente.

Figure 2 : Files d’attente dans la grappe de calcul de CAO

Sommaire : Il est possible d’exécuter des simulations Mechanical APDL en écrivant des scripts d’interpréteur contenant toutes les commandes à fournir au logiciel, puis de transmettre ce script au programmateur de tâches. Voici les étapes qui ont été testées dans la grappe afin de présenter l’approche. Fichier de test : Un exemple de ligament croisé antérieur (td-32) est inclus avec le logiciel Ansys.
  1. Réservez une instance de l’image virtuelle de la grappe de calcul de CAO, puis connectez-vous à la grappe au sein de cette image.
  2. Utilisez l’utilitaire setsshkey sous /home/scripts pour générer un code d’accès SSH. Cette étape devra être réalisée une seule fois, lorsque vous configurez votre répertoire personnel dans la grappe. À des fins de simplicité, n’utilisez pas de mot de passe et conservez les résultats à l’emplacement par défaut. Il s’agit normalement de votre répertoire personnel dans un nœud de connexion de la grappe.

Figure 3 : Configuration d’un code d’accès pour chaque nœud de la grappe

  1. Entrez module load ansys/22.1.cadconnect dans votre fenêtre de terminal
  2. Tapez module list pour déterminer si le logiciel a été chargé en mémoire.
  3. Utilisez la commande mpitest pour vérifier la fonction logicielle d’interface de message (MPI).

Figure 4 : Sommaire des commandes de configuration pour exécuter Ansys 2022 R1

  1. Créez un script d’interpréteur de commandes pour entrer une soumission LSF par lot (bsub) et les commandes Ansys par lot. Consultez l’annexe A pour un exemple (my_ansys_shell.sh).
  2. Téléchargez vos fichiers de projet dans votre répertoire de travail. Les instructions sont fournies pour l’utilisation de MobaXterm à des fins de transfert de fichier sécurisé (sftp).
  3. Téléchargez votre fichier de configuration dans le même répertoire. Assurez-vous que le texte de votre script d’interpréteur de commandes ne contient pas de caractères d’éditeur Windows superflus (p. ex., un retour de chariot).
  4. Utilisez la commande bsub < my_ansys_shell.sh à l’invite pour lancer une simulation.
Si vous sélectionnez l’option « Shared Computing » (SMP), la simulation s’appliquera à un nœud seulement (p. ex., uwmhpc03 ou uwmhpc05). Le nombre maximal de cœurs pour un nœud de grappe donné est 32. Si vous sélectionnez l’option « Distributed Computing » (DMP), la simulation pourra être exécutée sur plus d’un nœud grâce au logiciel Infiniband (exécuté en arrière-plan). Nous avons limité les utilisateurs de la grappe à 32 cœurs afin de prévenir les abus. Dans Ansys 2022, il existe une forme de simulation combinée SMP+DMP pour les simulations de type « traitement parallèle hybride ». Une option supplémentaire, -nt, transmise à partir de la ligne de commande Ansys 2021, définit cette forme. Consultez le guide de traitement en parallèle d’Ansys 2022 pour en apprendre plus sur ces trois types d’exécution. Utilisez des commandes telles bjobs et bhosts durant une exécution de simulation afin d’en faire le suivi. Par exemple :

~$ bjobs -l 

… or

~$ bhosts  

Annexe A

Tout texte suivant un seul caractère # est visible au programmateur de tâche LSF et sera interprété comme une commande pouvant potentiellement être exécutée par LSF. Toute commande après ## est traitée comme un commentaire, à la fois dans LSF et dans Ansys.

#!/bin/sh 

## embedded options to bsub – start with #BSUB 

# — Name of the job — 

#BSUB -J ansys_mapdl_example 

# — specify queue — 

#BSUB -q adept 

## — specify the number of processors — 

#BSUB -n 32 

# — Specify the output and error files. %J is the job ID — 

# — -o and -e mean append, –oo and-eo mean overwrite — 

#BSUB –oo acl_%J.out 

#BSUB –eo acl_%J.err 

## 

#!/bin/tcsh 

## — example of ansys command line call — 

## –smp  Shared Memory Ansys 

ansys221 -np 32 –ppf anshpc –smp  -i acl_tension.dat -o output_results.out  

## or for a -dis Distributed Memory simulation: 

## ansys221 -np 32 -dis -ppf anshpc  -i acl_tension.dat -o output_results.out

## or for a hybrid implementation using  maximum of 32 cores

## ansys221 -np 2 -nt 16 -ppf anshpc -i acl_tension.dat -o output_results.out

Votre recherche bénéficie-t-elle des produits et services offerts par CMC Microsystèmes ?

Retour en haut
Aller au contenu principal